Check your body...

Publié le par Sharqi Girl

L'association "Stéla, le Pass pour les Etoiles" - la bien nommée ! - diffuse depuis quelques années, via sa programmation "Des Arts / Des Cinés", de petites merveilles : Les Chaussons Rouges, Le Tour du Monde en 80 Danses, Les Rêves Dansants, In Dreams I run wild, Le Concours de Danse... Autant dire que je surveille son actualité de près ! Et je vous encourage à en faire de même (festival en avril, danse et handicap en mai, etc.)

 

Vendredi, il y avait la projection de : Check your Body at the Door de Sally Sommer. "Ce documentaire .../... revient sur la naissance d’un courant fondateur de la danse house appelé “voguing” et sur son évolution jusqu’à nos jours.../... Sally Sommer est critique, historienne, professeur et chercheuse spécialiste de la danse comme élément fondateur de la culture populaire américaine. .../... Archie, né à Brooklyn au sein d’une famille où la danse est interdite, se forme en autodidacte. Il découvre à l’âge de 20 ans le milieu des clubs où il invite Sally Sommer à observer ces nouveaux styles de danse au début des années 80. C’est là qu’ensemble ils décident de réaliser ce film qu’ils mettront plus de 10 ans à co-produire... Mêlant témoignages, performances au sein des studios de danse du Lincoln Center, le documentaire plonge aussi au coeur des nuits de la Grosse Pomme pour découvrir des danseurs “amateurs” - architecte, agent d’entretien de train ou de sécurité - aussi virtuoses les uns que les autres. Si tous revendiquent un style, une signature, une personnalité affirmée, ils partagent un besoin viscéral de danser qu’ils célèbrent presque chaque nuit." (d'après programme).

 

 

Saint-Etienne compte ainsi dans les 4 villes françaises qui ont projeté ce film, qui m'a beaucoup intéressée. Sa projection était suivie d'une rencontre avec Sally Sommer (réalisatrice) et Bravo Lafortune (danseur), qui ont répondu volontiers à toutes les questions du public concernant leurs parcours, leurs conceptions de la danse, sa pratique, l' "underground", etc.

 

Le lendemain, un stage de danse - pour se "perfectioner dans toutes ces nouvelles tendances nées entre hip hop, mode, claquettes et danses du monde" - était prévu avec Bravo Lafortune. Et le "personnage" m'a tellement magnétisée lors de la projection, que je n'ai pas pu résister. Bilan : 2h de bonheur ! Byzarrement (ou pas), j'ai retrouvé pas mal de bases de danse africaine. En tout cas, le groupe - tous niveaux confondus - s'est éclaté, développant la connexion entre les danseurs et l'enchaînement des mouvements "voguing". Et une photo vous en dira plus que mille mots !

 

550277_521007887931527_874415371_n.jpg

Publié dans Petit et Grand Ecran

Commenter cet article