Secrets de beauté "à l'orientale" : maquillage...

Publié le par Fanny

° ~ O ~ o Aker, rouge à lèvres oriental o ~ O ~ °

Parmi les secrets de beauté des belles Orientales, on compte le Aker, un rouge à lèvres naturel, traditionnellement utilisé au Maroc et en Algérie. Ce rouge à lèvres oriental, qu'il faudrait plutôt appeler rouge à lèvre berbère car il est une invention berbère, était fabriqué selon les usages en vigueur dans chaque région, avec de l'écorce de grenadine, de la poudre de cochenille ou de coquelicot...

Du point de vue de sa texture, il consiste en une sorte de fard pour les lèvres. C'est un fard naturellement résistant dont la tenue est assez longue. Il est présenté sous forme de petit pot ou godet en terre (argile), en verre ou en roseau. On l'applique sur les lèvres avec le doigt, après avoir humidifié la poudre avec un peu d'eau ou de salive. Pour la mise en beauté de la jeune mariée marocaine, on ajoute au aker une noisette de miel, ce qui le rend plus hydratant. La couleur obtenue est un rouge coquelicot, qui donne un effet "lèvres mordues" : c'est-à-dire un rouge à la fois chatoyant et naturel qui donne aux lèvres un aspect pulpeux.

° ~ O ~ o Khôl : au-delà des légendes... ses vertus thérapeutiques o ~ O ~ °

"Tout le monde connaît le charme de ces yeux orientaux dont l'éclat s'augmente de cette ligne noire due à l'emploi du khôl, en usage dans tout le Levant. Cette invention donne à l'oeil un attrait tout particulier, je ne sais quoi de léonin et d'un peu farouche qui anime ces petites mines douces et régulières" disait Eugène Delacroix.

La légende en fait un présent de Dieu : quand l'éclat du Seigneur parut sur le mont du Sinaï, il embrasa la montagne entière et en calcinant toutes ses pierres, les transforma en khôl...

Le khôl est une fine poudre dont la couleur varie du bleu nuit irisé au noir profond en passant par le gris anthracite. Elle est obtenue en broyant de l'antimoine, un minéral métallisé.

On raconte aussi que la première personne qui s'en servit fut une femme yéménite. Elle usait du Khôl pour dissimuler une infection chronique qu'elle avait aux paupières et finit par en guérir complètement ! Le khôl était en effet appliqué à des fins purifiantes, pour soigner des conjonctivites, des irritations et des rougeurs de l'oeil. L'utilisation du khôl chez les peuples orientaux avait donc, d'abord, une raison pratique : il était réputé protéger des infections oculaires, mais aussi du vent sablonneux et de la lumière ardente du désert. D'ailleurs, les hommes et les enfants (bédouins, berbères et touaregs en particulier) l'utilisaient aussi. Au septième jour d'un nouveau-né, la Kabla * mettait du khôl au bébé, afin de protéger ses yeux fragiles des piqûres d'insectes et les conjonctivites.

(* El Kabla : la sage-femme algérienne)

Vu sur : http://www.orientale.fr/

Publié dans Culture Rrom-Orientale

Commenter cet article

Roanne 08/11/2005 15:46

Extrêmement intéressant cet article ! J'avais remarqué que les hommes maquillaient aussi les yeux chez les peuples berbères (enfin, via des films historiques) et justement je me demandais quelle était l'origine de cette coutume. Je trouvais ça tellement esthétique, mais voilà la réponse plus... pragmatique. Merci !
===============================
De rien Roanne !! ... @u plaisir !

Aurélie, la maman d un Enfant EXTRAORDINAIRE 14/10/2005 17:09

Kikou

Interressant cet article ! :0023:

Bisous et à bientôt

Aurélie
=============
Merci ! @ +

Ysa 14/10/2005 16:41

Coucou,

Très intéressant ton article et oui le charme des yeux orientaux, le khôl... tout ça c'est cool :o))
A bientôt, Ysa
===========
Merci ! ;-)