Connaissez-vous Samia ?

Publié le par Fanny

Samia Gamal ? Ce n'est pas elle... Mais ça aurait pu... C'est l'histoire d'une jeune fille québécoise, passionnée de danse (folklorique, jazz…) et vouée à de longues études en Art Dramatique… Elle voulait absolument concilier les deux dans sa vie.

En 1986, durant ses études, le seul cours de danse donné à l'université qui convenait à ses horaires était un cours de Baladi. Plutôt réticente au départ (image répandue de la danseuse du ventre…), elle fut cependant conquise par la danse de Lucie De La Fontaine, qui réussi à lui montrer toute la technicité mais aussi toute la beauté de la Danse Orientale.

Quelques années plus tard, Samia dû déménager et poursuivi les cours de Baladi avec Martine Wérotte, puis avec Lala Hakim. Après quelques années passées au sein de la troupe de Lala Hakim, Samia intégra la troupe de Martine Wérotte.

Au bout de 11 ans de formation, Samia devint danseuse soliste et professeur, forte de sa participation dans des troupes et aux ateliers de grandes pointures de la danse orientale : Yousri Sharif, Mahmoud Reda, Raqia Hassan, Dalia Carella, Sahra Saïda, Denise Enan et bien d'autres...

Samia monta avec passion ses représentations : danse orientale classique avec voile ou sagattes, danse folklorique (canne...) et danse orientale façon Samia, plus moderne et théâtrale...

C'est en l'an 2000 que Samia vécut sa plus belle expérience de danseuse : au remariage de Céline Dion (tabernacle !). Elle dansa avec 5 danseuses de Las Vegas... mais fut la seule danseuse soliste !

Mais Samia eut également la chance de danser auprès de Rachid Taha et Faudel entre autres, lors de leurs concerts. Rachid Taha lui proposa d'interpréter avec lui le couple mythique de Farid El Atrache et Samia Gamal sur scène. Faudel, après 10 mois d'absence scénique, lui offrit 10 minutes d'improvisation avec des tablas durant son concert.

Par ailleurs, Samia fut engagée comme danseuse vedette du restaurant marocain la Menara, situé dans le Vieux Montréal. Elle fit également plusieurs émissions de télévision, monta une chorégraphie pour le spectacle " Dalida une vie " (à l'affiche du Capitole de Québec début 2004), participa au tournage de plusieurs films dont " The Secret Adventures of Jules Vernes ".

Grande artiste dans l'âme, Samia met un point d'honneur à la créativité et à l'expression et refuse de monter deux fois la même chorégraphie. Son conseil pour ses élèves : " Il faut que vous ayez l'impression d'être dans un jeu vidéo et que vous exprimiez les pulsions de vie et de mort ".

En tout cas, son parcours fait rêver !! A noter que Samia a également eu la chance de danser avec un orchestre dans un grand hôtel - où elle séjournait comme simple touriste ! - au Caire en février 2003... soit peu de temps avant que la loi sur les danseuses étrangères ne soit publiée en Egypte.


Sources :
L. Vendittoli dans Papyrus (vous aviez deviné ?) de printemps 2004
N. Le B. et AP-Boomerang dans Télé Star de janvier 2000.

Pour plus d'infos concernant son actu, n'hésitez pas à jeter un oeil sur son site :

http://www.samiabaladi.com

Publié dans Danseurs et Danseuses

Commenter cet article

Maryse Veilleux 16/07/2007 18:11

Bonjour!
Simplement pour vous dire que l'image du derboukiste en tatou sur le fessier de la dame à gauche est de mauvais goût.
Pour préserver votre image et celle de Samia il serai bien de la retirer.  Est-elle au courant?
Maryse Veilleux

Fanny 16/07/2007 19:50

Bonjour, l'image qui vous interpelle n'a aucun rapport avec l'article sur Samia, elle n'illustre pas du tout cet article en particulier. (Voyez-vous même par rapport "aux balises".) Il s'agit simplement d'une note d'humour en page d'accueil du blog. Fanny

betty 09/11/2005 19:10

coucou va voir j ai mis quelques image pour toi bizzzzzzzzzz
=========
J'accours !! Merci ! ;-)