Festi-Color les 26 et 27 mai à La Ricamarie

Publié le par Fanny

Pour la première fois depuis la création de ce blog, je suis très heureuse de publier un article sur un évènement auquel j'ai participé... L'association dont je fais partie, AUX ARTS ETC., a organisé son premier festival de danses du monde à La Ricamarie...

La Fête bat son plein pour le premier Festi-Color !!

L’association Aux Arts Etc., présentait ces 26 et 27 mai son premier Festi-Color à La Ricamarie. A la tête de cette association, Noria Dahmani, enseignante reconnue de danses traditionnelles d’Afrique du Nord et du Proche Orient. Elle propose régulièrement des stages et spectacles, soucieuse de dévoiler les richesses et la diversité de ces danses avec passion et générosité. L’organisation d’un festival de danses du monde s’est naturellement imposé à elle cette année : ainsi naquît Festi-Color…

 

Début des réjouissances samedi après-midi, avec un stage de danse tzigane rom turque, dispensé par Barbara Debarge, venue tout spécialement de Nîmes pour le plus grand bonheur des festivaliers. Une belle initiation à une danse qui se distingue par l’utilisation de rythmes irréguliers. Cette danse, inspirée du vécu des Tziganes, est chargée de sens et d’émotions…

 

Noria Dahmani dont la générosité n’est plus à prouver, animait ensuite un stage de danse tunisienne. D’origine bédouine, cette danse s’est répandue dans toute la Tunisie et se caractérise surtout par une rotation horizontale du bassin, y compris dans les déplacements des danseurs.

 

Le festival ne faisait alors que commencer ! Les premiers stages à peine terminés, les festivaliers et autre grand public étaient conviés à des « scènes ouvertes », pour donner l’occasion à chacun de présenter ses talents artistiques. Une programmation très riche avec des danses arabo-andalouse, tunisienne, sharqi (danse orientale classique égyptienne), saaîdi (danse égyptienne avec canne)... chorégraphiées par Noria et interprétées par elle et ses élèves, de la danse orientale imaginaire (empreinte de multiples influences) par Barbara Debarge, de la danse allaoui (danse guerrière de l’ouest algérien) par Brahim Birafane venu de Lyon, qui invita quelques volontaires à le rejoindre ensuite pour participer à sa danse, et d’autres solos donnés par des danseuses amateurs venant de Saint-Étienne et de Lyon, dans des styles différents, allant du sharqi classique à la fusion latino-orientale, en passant par des numéros de saaîdi.

 

Mais la soirée était également ouverte à d’autres formes de danses et d’arts, aussi de nombreux artistes ont répondu présent : les « Diadem's » (groupe féminin) et Malik, danseurs très prometteurs de hip-hop, les « Furanias », groupe enjoué de danses auvergnates, les « Rubans de Jeannette » et Francoise Rochetin, pour la chanson française… et aussi un très gracieux numéro de danse jazz, un solo de guitare, des lectures…

 

Un très bel hymne aux différences culturelles donc, ponctué par un final de choc avec le percussionniste stéphanois Hakim, rejoint un peu plus tard par Ismaïl venu de Lyon. Le public a ainsi pu venir à son tour se déhancher sur la piste !

 

Si cette soirée s’est finie tard dans la nuit, pas moins de sept heures de stages attendaient les festivaliers le dimanche… Une journée qui a oscillé entre théâtre corporel et sharqi, stages donnés respectivement par Barbara Debarge et Brahim Birafane.

 

La pratique du théâtre corporel a fait appel à l’imaginaire pour travailler et développer la créativité du mouvement et des expressions, ainsi que la prise en compte de l’espace (éléments indispensables pour toutes prestations scéniques) grâce à de judicieux exercices proposés par Barbara Debarge, qui elle-même axe son travail sur l’écriture corporelle et la poésie du corps dans l’espace.

 

La session de sharqi a mis l’accent sur le port des bras et leurs ondulations, les nombreux mouvements de bassins (rotations, vibrations, vagues…), l’élégance des déplacements… pour finir sur le travail du voile (accessoire pratiquement inévitable dans cette danse). Brahim Birafane a également proposé aux stagiaires des travaux chorégraphiques, empreints d’authenticité et de force dramatique, maîtres mots de ce danseur.

 

L’ensemble du public a sans nul doute vu finir le festival à regret mais avec des étoiles pleins les yeux ! Un sacré trio de choc entre Noria Dahmani, Barbara Debarge et Brahim Birafane, à féliciter grandement pour leur bonne humeur et leur générosité, pour un festival sous le signe de la convivialité et du partage… Le rendez-vous est pris pour la deuxième édition du Festi-Color en 2008 !

 

Un grand merci à l'ensemble du public et aux bénévoles sans qui le festival aurait perdu de sa saveur... Bravo donc à l'équipe logistique, décoration, restauration, etc...

Publié dans Danses du Monde

Commenter cet article

shana 30/05/2007 11:45

j'ai hâte de lire ton compte rendu, même si je l'ai déjà fait sur ton génialissime forum!
 
bisous
 
sha

Fanny 30/05/2007 19:39

Merci Shana ! Bisous.

blogtrotter 17/05/2007 10:28

et..en lisant le Numéro 1 , je sais maintenant que tu es de Saint étienne ! lol  dis donc, on en apprends en lisant un magazine.. ceci dit, plus sérieusement, il est trés bien fait ! bonne continuation !

blogtrotter 17/05/2007 10:25

t'es pa là ? lol

magazine "danse orientale"

blogtrotter 17/05/2007 10:19

Fanny, merci pour ton passage..concernant ta photo, n'hésite jamis à m'en envoyer une "vraie" de bonne qualité..Je te ferai un montage..je te l'enverrai avant..c'est toi qui décide si tu la mets ou pas ! ça me ferait plaisir de faire ça pour toi, vraiment !!
bisous, (n'oublie pas de m'écrire longuement !! lol)

Fanny 21/05/2007 19:46

Me revoilà ! Merci Dom, ne t'inquiète pas, je ne t'oublie pas ! (Et comment pourrais-je ? hi, hi, hi)

blogtrotter 17/05/2007 07:16

P'tit cadeau (depuis le temps)

http://idate.over-blog.com/0/09/10/42/fanny.jpg
récupère là si tu le souhaite, je ne pourrais pas la garder longtemps sur le serveur (je suis à fond de stockage..)
bisous, belle damoiselle